La toile de fond : organisation et créativité

January 12, 2017

 ​​

 

 

Qu'est-ce qui distingue notre travail de la traduction machine? Beaucoup de choses, mais entre autres, notre sens de l'organisation et notre créativité. Le premier nous permet de structurer les connaissances véhiculées par les textes que nous traduisons. Tout texte, qu'il soit narratif, informatif ou argumentatif, appartient à un domaine de connaissances (p. ex., droit, environnement) : il contient des concepts, plus importants les uns que les autres, qui sont reliés entre eux par des relations diverses. C'est ce qui fait le canevas de votre texte. Vous appréhendez souvent ces relations intuitivement, à mesure que votre traduction progresse, mais pas toujours d'une façon qui vous semble satisfaisante. La recherche du mot ou de l'expression juste accapare tellement votre esprit que vous n'avez pas vraiment le temps de broder votre canevas.

 

Mais le canevas de votre texte pourrait vous tirer de bien des situations fâcheuses, vous savez les cas où vous vous heurtez au génie d'une langue. Celui-là même qui vous empêche de trouver les mots pour rendre une idée dans la langue dans laquelle vous traduisez, si maternelle soit-elle. Oui, vous comprenez ce que l'auteur a voulu dire, mais les mots ne viennent pas en français. Que faire?

 

Proposer un canevas : pour cela, il existe des outils intéressants comme CMapTools et Scrivener. Mais la bonne vieille feuille de papier fait très bien l'affaire : vous pouvez y jeter rapidement des concepts. Le tableau blanc convient bien également : vous y placerez des papillons où vous aurez inscrit les concepts. Le canevas que vous aurez ainsi obtenu est une représentation graphique de l'ensemble des concepts qui constituent le texte. C'est une perception évolutive, qui se transforme à mesure que votre traduction avance. Les concepts les plus importants sont hiérarchisés et reliés par des mots de liaison, simples (p. ex., inclut, identifie, caractérise), mais précis. Vous pouvez y greffer des sous-concepts.  

 

Voilà! Vous avez un aperçu de votre texte. Ajoutez-y un brin de créativité, et vous disposez ainsi d'une autre façon de trouver rapidement des tournures idiomatiques ou élégantes, selon le type de texte que vous traduisez. Essayez-le! N'oublions pas : ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire viennent aisément.

 

Sylvie Lemieux, B.A. (trad.), M.A. (trad. et termi.), Ph. D. (ling.)

 

Vidéo : Studio Steve Bergeron

 

 

Please reload

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Please reload

Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

TRADINTER

[TRAD]uction [INTER]prétation

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now